mardi 16 décembre 2014

Ducon Lajoie nous explique que l'immigration est une richesse pour la France


S'il vous plait, ne donnez plus rien aux associations pro-immigrés ! merci

Pourquoi je ne donne pas un rond aux restos du coeur

CONFIDENCES  D'UNE BENEVOLE
DES RESTOS DU CŒUR A DIJON

Hier j'ai vu une amie qui fait du bénévolat aux restos du cœur, à Dijon, 2 jours par semaine : il y aurait de quoi écrire un livre !!!
Elle est dégoûtée de la manière dont se conduisent les noirs , les nord-africains , et aussi les armadas de kosovars, tchéchènes, turcs.....venus de l'Est : c'est l'INVASION. 
Ils se ruent sur la nourriture, trafiquent les cartes qui leur donnent droit à tel ou tel avantage, reçoivent plusieurs fois des vêtements, de la nourriture qu'ils revendent ensuite sur le marché....
Ils sont à l'affût de tout ce qu'on leur donne bêtement.... Ils sont au courant de leurs droits et de toutes les opportunités !!! (plus que nous, des roublards)  par exemple...(je cite au hasard).... 
lundi : Restos du cœur,
mardi : Secours populaire,
mercredi : Secours catholique,
jeudi : autre chose,
Et ils se précipitent chaque jour pour faire la queue et participer à la distribution gratuite !!!
Cette amie est au rayon "bébés"... et distribue entre autres des petits pots [nddl : pour bébés].
Des femmes noires engrossées à longueur d'années avec 4 enfants en bas âge dans les pattes et braillant, gueulent "mais ce n'est pas la marque que je veux !!!" et rejettent les petits pots. ... c'est honteux !!!  Ils ont un mépris incroyable pour nous ...
Un bébé peut avoir jusqu'à 3 pères !!! qui viennent chacun réclamer leur dû !!! ils viennent tous dévaliser les stands, se disputent, s'arrachent leurs sacs.
On leur donne 1 pack de 8 yaourts, ils en mangent un, entament ou crachent dans les 7 autres et les jettent sous le nez des bénévoles, pour nous narguer, nous mépriser, se moquer de nous ! ! ! C'est scandaleux .... et on continue à entretenir cette racaille ????  
On est fous ou quoi ??? Tout leur est dû ... Sans  rien en échange évidemment !! "
Cette fille très lucide m'a dit : "Il va y avoir une guerre civile, une REVOLTE, il ne peut en être autrement. Ils nous détestent, nous crachent à la figure, viennent nous piller et profiter à mort du système. Le gouvernement a dû "composer" avec les musulmans, sinon des bombes auraient déjà éclaté partout ..." 
Elle est effarée et inquiète de la tension, de la méchanceté, de la HAINE de ces hordes qui nous envahissent ... 
Voilà je voulais vous faire part de son dégoût, de sa désillusion, de son immense tristesse face à une situation que nous ne maîtrisons plus du tout ... et tout ce que je vous transmets est absolument authentique, je n'invente rien !!! 
Après ça, continuez à répondre aux associations qui nous supplient par téléphone ou courrier et même à la télévision, nous implorant de bien vouloir DONNER !!!

Nous n’avons plus de politique étrangère indépendante

“Nous n’avons plus de politique étrangère indépendante ; ceux qui commandent sont les États-Unis et Israël”, par Roland Dumas



C’est évident, mais heureusement qu’il y a les vieux pour dire un peu la vérité…
L’ancien ministre de François Mitterrand et ex-président du Conseil constitutionnel livre à Sihem Souid sa vision de la France. Entretien.
Sihem Souid : Que pensez-vous de la politique étrangère menée par François Hollande depuis son élection ?
Roland Dumas : Le général de Gaulle tenait à ce que la France soit indépendante. Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing (VGE) et Mitterrand ont été dans cette ligne de conduite qui donnait satisfaction à tout le monde, dire oui avec des réserves mais ne pas entrer dans le commandement intégré de l’Otan. Avec Chirac, des discussions ont eu lieu pour une réintégration, mais les contreparties qu’il voulait n’ont pas été acceptées (le commandement de la zone sud – la Méditerranée). Sarkozy a annoncé que la France réintégrait le commandement intégré de l’Otan. Avec l’arrivée de François Hollande au pouvoir, la politique étrangère a entériné ce changement de cap avec peu de débats internes et pas de débat public en réintégrant définitivement le commandement intégré de l’Otan, et cela, sans vraie contrepartie. En réalité, aujourd’hui, ceux qui commandent sont les États-Unis et Israël. Aujourd’hui, nous sommes dans une alliance où la France n’a plus rien à dire. Nous n’avons plus de politique étrangère indépendante.
Quel œil portez-vous sur le travail mené par Laurent Fabius au Quai d’Orsay ?
Il a été mon Premier ministre, donc je ne peux pas en dire du mal (sourires). Vous connaissez le proverbe anglais “right or wrong, my country is my country”. Il a été un très bon Premier ministre, mais il est un moins bon ministre des Affaires étrangères car il ne pousse pas les idées que je viens de vous exposer qui sont les idées traditionnelles de la France. La France a perdu son indépendance en matière de politique étrangère !
Croyez-vous en l’avenir du Parti socialiste ?
Je suis très frappé de voir avec quelle dextérité les partis de droite changent de label, contrairement au Parti socialiste qui n’a changé qu’une seule fois d’étiquette (SFIO). Il est le seul à incarner le socialisme et c’est une grande idée, ce n’est pas quelque chose que l’on change en lisant Marie Claire. C’est une philosophie politique. Le Parti socialiste a deux tendances et elles subsisteront. Une tendance conservatrice et une tendance progressiste. Manuel Valls représente tout ce qu’il y a de plus conservateur dans le Parti socialiste. Manuel Valls est un bon gestionnaire, mais ce n’est pas ma tasse de thé. François Hollande comme Manuel Valls représentent la tendance droitière. Je n’oublie pas qu’il y a 20 ans François Hollande était le précurseur de la droite du Parti socialiste. Il appelait ça l’intercourant. C’est la droite du Parti socialiste qui gouverne et qui trouve son aise et ses habitudes dans son alliance avec l’Amérique.
Selon vous, François Mitterrand a été le président de la République le plus à gauche ?
Le plus à gauche de tous les hommes politiques qui ont gouverné est le général de Gaulle. Sur le plan de la politique étrangère, il a créé avec la Russie l’escadrille de chasse Normandie-Niemen, il fallait du culot tout de même de sa part ! C’est quand même lui qui a fait la paix pour la guerre d’Algérie. On peut raconter ce que l’on veut, mais à l’époque, c’est lui qui a fait la paix et les socialistes qui ont fait la guerre. Il y a des moments où je me sens mal à l’aise !
Nous sommes à la mi-mandat de François Hollande. Quelle différence voyez-vous entre les deux premières années de François Mitterrand et celles de François Hollande ?
Elle est très grande ! François Mitterrand avait créé l’Union de la gauche, c’est moi-même qui avais négocié avec le Parti communiste. Le Front de gauche est un adversaire du gouvernement. Hollande ne sait pas rassembler les gauches et je considère qu’il a du courage, mais pour une mauvaise politique.
Que feriez-vous aujourd’hui si vous étiez encore ministre des Affaires étrangères ?
Je serais déjà toujours resté fidèle à la pensée socialiste. J’aurais rétabli une vraie politique française avec la Russie ! La France doit rétablir une relation privilégiée avec la Russie. Nous traitons mal les Russes, contrairement à ce qui peut se dire dans le monde ! Nous ne tenons compte d’aucun des engagements qui ont été pris, notamment avec Gorbatchev concernant la conférence de Moscou. L’alliance outre-Atlantique n’a pas tenu ses engagements envers Moscou. Je suis contre l’injustice même en politique internationale.
Pensez-vous que la montée des extrêmes est plutôt due à une crise du politique ou de la démocratie ?
Les hommes politiques ont moins d’influence que l’on croit sur la politique, mais ils incarnent à un moment une situation. Le Front national surfe sur la crise économique concernant la politique intérieure et surfe sur la politique étrangère en prenant le relais du nationalisme.
Pourquoi faut-il reconnaître l’État palestinien ? Selon vous, la reconnaissance de l’État palestinien est-elle suffisante pour relancer un processus de paix ayant des chances d’aboutir ?
C’est une question qui n’est pas neuve. La question se pose déjà depuis la fin de la guerre. Ce qui me navre, c’est qu’elle se pose avec répétition et un peu de naïveté, car tous les jours on entend dire où en est le processus de paix, mais tout le monde sait que le processus de paix est mort. Il ne faut pas demander des nouvelles d’un mort, mais ça amuse la communauté internationale. En réalité, les protagonistes de ce conflit ne souhaitent pas la paix, ils veulent le processus de paix, ce qui est différent. La reconnaissance de l’État palestinien n’est pas négligeable, mais tout cela finira dans le ridicule. La France vient de se prononcer avec courage sur cette question, mais un courage qui tape dans un édredon de plumes. Les jeux sont faits de telle façon que ça ne bouge pas, on voit bien que, dès qu’il y a une décision de prise qui condamne Israël, il y a le veto américain ou un autre veto. Les grandes puissances ne veulent pas que ça avance. Aujourd’hui, la Russie est quand même un peu affaiblie et n’a pas le pouvoir qu’elle pouvait avoir autrefois pour peser dans le conflit israélo-palestinien. On se dirige vers une situation qui n’est pas très originale.
Sihem Souid -  chargée de mission au ministère de la Justice.
Source : Le Point
 

mardi 9 décembre 2014

Les syndicats jaunes

9 décembre 2014

Organisation d'une fête

Objet: Repas de Noel dans notre entreprise
A LIRE JUSQU'AU BOUT, C'EST DU PUR BONHEUR ! (ceux qui ont participé à l'organisation des
fêtes entre collègues vont s'y retrouver !)
- NOTE DE SERVICE -
De : Sophie CARRIERISTE - Direction des Ressources Humaines
A : Tous les salariés
Date : 01 / 12
Sujet : Fête de Noël
 Chers Tous,
Je suis heureuse de vous informer que la Fête de Noël de notre entreprise aura lieu le 23
Décembre, à partir de midi, dans les salons privés de notre Espace. Il y aura un bar payant avec tout
un choix de boissons !
Nous aurons aussi un petit groupe musical amateur qui chantera des cantiques, alors n'hésitez
pas à chanter avec lui. Et ne soyez pas surpris de voir arriver notre PDG déguisé en Père Noël !!
Le sapin sera illuminé à partir de 13H00. Les échanges de cadeaux entre les membres du
personnel pourront se faire à partir de ce moment-là. Cependant, pour ne gêner personne
financièrement, aucun présent ne devra dépasser une valeur de 10 Euros.
Joyeux Noël à vous tous et à vos familles.
 Cordialement,
 Sophie
- NOTE DE SERVICE -
De : Sophie CARRIERISTE- Direction des Ressources Humaines
A : Tous les salariés
Date : 02 / 12
Sujet : Fête de Fin d'Année
 Chers Tous,
La note d'hier n'avait bien sûr pas pour but d'exclure nos employés de confession juive. Nous
savons que Hannoukah est une fête importante qui coïncide souvent avec Noël, même si cela n'est pas
le cas cette année.
La même optique s'applique à tous ceux de nos employés qui ne sont ni chrétiens ni juifs. Pour
calmer les esprits et ne vexer personne, toutes nos Fêtes de Noël s'appelleront désormais Fêtes de Fin
d'Année. Nous n'aurons par conséquent ni sapin ni cantiques, mais d'autres musiques pour votre plus
grand plaisir.
Tous contents, maintenant ?
Cordialement,
 Sophie

- NOTE DE SERVICE -
De : Sophie CARRIERISTE - Direction des Ressources Humaines
A : Tous les salariés
Date : 03 / 12
Sujet : Fête de Fin d'Année
Je m'adresse à la personne membre des Alcooliques Anonymes qui souhaitait qu'il y ait une
table pour les non-buveurs et qui n'a pas donné son nom.
Je suis heureuse de pouvoir répondre favorablement à sa demande, mais si je mets sur la table
une pancarte « Réservé aux Alcooliques Anonymes », vous n'aurez plus du tout d'anonymat !!
Comment puis-je résoudre le problème ?
 Une idée, quelqu'un ?
De plus, sachez qu'on laisse tomber les échanges de cadeaux : Aucune remise de présents ne
sera autorisée, suite aux préavis de grève déposé par la CGT et FO qui estiment que 10 Euros pour un
cadeau c'est trop cher, et suite à la pétition signée par tous les cadres qui estiment que 10 Euros pour
un cadeau c'est minable et mesquin.
 On va y arriver,
 Sophie.
- NOTE DE SERVICE -
De : Sophie CARRIERISTE - Direction des Ressources Humaines
A : Tous les salariés
Date : 04 / 12
Sujet : Fin d'Année
Quelle diversité de cultures dans notre entreprise !!
Je ne savais pas qu'exceptionnellement cette année le Saint Mois du Ramadan commençait le 20
Décembre, avec son interdiction formelle de consommer toute boisson ou nourriture de toute la
journée. Nous pouvons bien sûr comprendre qu'une réception festive à cette époque de l'année ne
cadre pas avec les croyances et les pratiques de nos amis salariés musulmans.
Devant la Fatwah prononcée à son encontre par l'Imam de notre ville à leur demande, notre
PDG propose que les repas destinés à nos salariés musulmans soient congelés jusqu'à la fin du
Ramadan ou gardés au chaud pour qu'ils puissent les emporter chez eux le soir. Notre PDG certifie en
outre qu'ils ne contiendront pas de porc, même si l'entreprise dirigée par son frère s'appelle « Tout est
bon dans le cochon ».
Par ailleurs, je me suis arrangée pour que les femmes enceintes aient une table au plus proche
des WC et les abonnés aux Weight Watchers le plus loin du buffet des desserts. Je confirme aussi que
les gays et les lesbiennes pourront se regrouper et que chaque groupe aura sa table pour ne pas avoir à
se mélanger.
En revanche, non, aucun travestissement en Drag Queen ne sera toléré, avec ou sans play back
de Dalida. Oui, les diabétiques auront des sièges surélevés et des fruits frais en dessert, sachant que les
restaurant ne pourra confectionner de dessert sans sucre.
 Ai-je encore oublié quelque chose ?
 Sophie - NOTE DE SERVICE -
De : Sophie CARRIERISTE - Martyr des Ressources Humaines
A : A vous tous, salariés de MERDE !!!!!
Date : 10 / 12
Sujet : SALOPERIE de Fin d'Année
Les végétariens, maintenant !! Il ne manquait plus que ça !!!!
J'en ai plus que marre, nous maintenons cette réception dans notre entreprise, que cela vous
plaise ou non. Vous n'aurez qu'à vous asseoir le plus loin possible du grill à viande pour brouter vos
salades à la con et têter vos putains de tomates Bio.
Vous avez pensé à la douleur des salades et des tomates quand on les coupe ? hein ??
Elles ont des sentiments et sont vivantes, elles aussi. Elles sont comme moi, elles
HUUURLENT !!
Maintenant le premier qui me demande du pinard sans alcool je le transforme en pompe à merde
et je vous souhaite une fête archi pourrie, bande d'abrutis congénitaux !!!!
 Allez vous faire foutre,
 Sophie
- NOTE DE SERVICE -
De : Catherine TAVENIER - Directrice intérimaire des Ressources
Humaines
A : A tous les employés
Date : 14 / 12
Sujet : Sophie CARRIERISTE et les Fêtes de Fin d'Année
Je pense pouvoir parler au nom de tout le monde pour souhaiter un prompt rétablissement à
Sophie CARRIERISTE, à qui je continuerai de transmettre vos cartes.
En attendant son retour, je la remplace et vous annonce que notre PDG a décidé d'annuler notre
Fête de Fin d'Année et d'offrir à tous la journée du 23 Décembre sans perte de salaire.

Fin de Valls, début du tango !



A un moment où l’Etat vend les bijoux de famille au mépris de la plus élémentaire sécurité nationale avec la cessation aux Chinois - quasiment majoritaire - de l’aéroport de Toulouse, le Premier Ministre Manuel Valls continue de croire dans l’illusion du pacte de responsabilité et du C.I.C.E pour relancer la croissance.

Une fois de plus, le gouvernement socialiste et le Président de la République sont cohérents dans l’erreur et les illusions, la déflation qu’ils poursuivent en pratiquant la dévaluation interne n’a aucune chance de réussir.

D’une part, elle n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Les 40 milliards promis aux entreprises ne représentent que 2 % du P.I.B français alors qu’elles devraient bénéficier d’un coup de fouet d’une dévaluation supérieure à 20 % .

La baisse de l’euro constatée va essentiellement profiter une nouvelle fois à l’Allemagne dont le potentiel industriel est le double de la France, notre appareil productif a été fortement mis à mal ces dernières années et les marchés perdus ne se regagnent pas en 15 jours.

. D’autre part, la baisse de la dépense publique sous prétexte de respecter les critères de Maastricht va accélérer la récession, le multiplicateur de la dépense publique sur le P.I.B est de 1,6 : c’est-à-dire que la baisse de 100 euros de la dépense publique entraîne une baisse du P.I.B de 160.


Alors que l’Italie s’interroge fortement et à juste titre sur les causes réelles sur ses difficultés donc sur son maintien dans la zone euro, la cécité du gouvernement, et même au-delà , sur les raisons de la récession, est proprement stupéfiante.


Allons courage, encore un peu d’effort, les portes de l’enfer approchent et ça va tanguer !

lundi 8 décembre 2014

L'étron présidentiel dans le rôle de l'abruti dont tout le monde se fout !







Tout le monde ne se couche pas comme cette merde de François !

En allemand dans le texte, Jean-Luc Mélenchon a fait savoir dimanche à Angela Merkel qu'il n'avait pas particulièrement apprécié la saillie de la chancelière allemande sur le rythme trop lent selon elle des réformes engagées en France. «Fermez-la, madame Merkel! La France est libre!», écrit-il dans la langue de Goethe sur son compte Twitter. «Occupez-vous de vos pauvres et de vos équipements en ruines!», poursuit-il.

Maul zu, Frau ! Frankreich ist frei. Occupez-vous de vos pauvres et de vos équipements en ruines !

Jean-Luc Mélenchon fait référence aux propos d'Angela Merkel rapportés dimanche par le quotidien conservateur Die Welt.

Au lendemain d'avoir demandé à Angela Merkel de «fermer sa gueule», le dirigeant du Parti de gauche parle d'une «caricature de « boche » de bande dessinée» au sujet d'une eurodéputée allemande.
Cette fois, Jean-Luc Mélenchon s'en prend à une eurodéputée allemande. Sur son blog, l'ancien candidat à la présidence de la République a attaqué Ingeborg Grässle, membre de la CDU d'Angela Merkel. Comme le remarque Libération, Jean-Luc Mélenchon revient sur son passage dans l'émission Des paroles et des actes, sur France 2, avec l'échange en duplex avec cette parlementaire. «Le sommet de tout fut atteint avec cette député allemande, caricature de «boche» de bande dessinée avec cette phrase d'anthologie où elle déclare: ‘che n'ai pas bien kompris qu'est-ce que fou foulez faire sinon fou couper les chéfeux entre fous!'», écrit-il, imitant l'accent allemand. «Du Jacques Villeret dans le rôle d'Apfelstrudel de ‘Papy fait de la Résistance'», poursuit le responsable du Front de gauche.
Ce n'est pas le premier accrochage de Jean-Luc Mélenchon avec cette élue allemande. Sur le plateau, il avait déjà vivement accroché la parlementaire. «Notre peuple ne manque pas de courage. Il le prouve tous les jours, chaque matin, et vous seriez bien avisée de nous parler sur un autre ton», avait-il lancé en direction de Ingeborg Grässle, qui critiquait le présumé manque de fiabilité de l'économie française. «Les rêves d'antan ne servent à rien. Monsieur Mélenchon, vous êtes un rêveur d'antan», avait répondu la parlementaire.


samedi 6 décembre 2014

Le « banquier socialiste » Macron décide de vendre 49,9% du très rentable aéroport de Toulouse


aeroport toulouse blagnac Le « banquier socialiste » Macron décide de vendre 49,9% du très rentable aéroport de Toulouse
Les européistes accélèrent le bradage de la France : le « banquier socialiste » Macron décide de vendre 49,9% du très rentable aéroport de Toulouse à un consortium chinois, contre l’avis unanime des Toulousains.
La liste du patrimoine français bradé à des intérêts étrangers ne cesse de s’allonger, de façon implacable et à une rapidité affolante.
Parmi les cas qui ont défrayé la chronique (et qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg), citons notre sidérurgiste Arcelor-Mittal vendu à une entreprise anglo-indienne, le château de Gevrey-Chambertin – fleuron du vignoble de Bourgogne – vendu à un propriétaire de casino à Macao, le Paris Saint-Germain et de nombreux hôtels français de luxe vendus à l’Émir du Qatar, le joyau de la technologie de la carte à puce Gemplus vendu au fonds d’investissement états-unien Texas Pacific Group, etc.
Ce 4 décembre 2014, on apprend que c’est à un consortium chinois que le déjà fameux Emmanuel Macron – ministre de l’Économie jamais élu par quiconque, mais choisi par Jacques Attali et la banque Rothschild – a décidé de vendre 49,9% de l’aéroport de Toulouse. Et cela contre l’avis formel de tous les responsables politiques locaux et des populations.
Pourquoi, au fait, fallait-il donc vendre en urgence la moitié du capital du très rentable aéroport de Toulouse, propriété de l’État, donc des Français ? Sans doute pour faire baisser de quelques dixièmes de pourcentage le déficit budgétaire de 2015, avant qu’il ne reparte à la hausse en 2016 ! Autant dire pour rien, si ce n’est pour complaire à l’oligarchie euro-atlantiste qui a décidé du pillage de notre pays.
—————–
Ce nouveau bradage confirme une nouvelle fois que les européistes, qui imposent aux Français une propagande constante affirmant qu’il faut « faire l’Europe pour peser face aux Américains et aux Chinois », sont les premiers à tout vendre et tout céder aux mêmes Américains et Chinois dès que les Français ont le dos tourné… Rarement dans l’Histoire on aura vu une aussi grande combinaison de traîtrise, de lâcheté, de mensonge, de corruption et de cynisme, que dans les élites dirigeantes actuelles.
Plus que jamais, l’heure est à la mobilisation pour faire sortir la France en urgence de l’Union européenne. Il faut se rassembler et faire connaître au maximum les analyses et les propositions de l’UPR, il y va de la survie de la France.

vendredi 5 décembre 2014

François Hollande : une retraite "normale" ?

"Marianne" le révèle dans son numéro en kiosques ce vendredi : le haut fonctionnaire François Hollande ne s'est pas mis en disponibilité de la Cour des comptes, mais demeure — la nuance est de taille — en détachement. Du coup, son compteur retraite tourne à plein régime. Selon nos calculs, grâce à ses différents mandats au cours de sa longue carrière, sa retraite finale pourrait atteindre pas loin de 36 000 euros mensuels.


Christophe Ena/AP/SIPA
Christophe Ena/AP/SIPA
Et pourtant, il tourne. Qui ? Le compteur de retraite du conseiller référendaire, François Hollande, placé en détachement à l’Elysée. Telle est « la situation du fonctionnaire assurant les fonctions de président de la République », comme nous l’a indiqué la Cour des comptes. Sur le plan de la pension, Hollande la joue une fois de plus comme Chirac. A l’heure de la liquidation de ses droits, il devrait même dépasser le maître et ses 31 000 € brut par mois. Selon nos calculs, détaillés plus loin, le président normal devrait toucher 35 700 € mensuels pour ses vieux jours. 

Si le coup du détachement était un grand classique parmi les responsables politiques, il en va différemment depuis la loi sur la transparence de la vie politique votée à la hâte après l’affaire Cahuzac. Depuis le 1er octobre 2014, les fonctionnaires élus ou membres du gouvernement doivent se mettre en disponibilité – et non plus en détachement – comme leurs collègues désireux d’exercer dans le privé. Pour conserver leur maroquin, Fleur Pellerin, mais aussi Emmanuel Macron, avec un peu de retard* se sont mis fissa en « dispo », renonçant ainsi à leur avancement de carrière et aux points retraite qui vont avec. Une règle qui vaut pour tout le monde… sauf pour François Hollande. 

La situation du président « n’est expressément prévue par aucun texte. C’est donc le droit commun qui s’applique », précise-t-on à la Cour des comptes. En juin 2013, lors de la présentation de la loi, Alain Vidalies, alors ministre chargé des Relations avec le Parlement, assurait toutefois que « le président de la République […] se mettra en disponibilité ». Une promesse de plus non tenue, donc. 

« Il a intérêt à continuer de cotiser à la Cour des comptes. Le régime est très favorable », assure Charles de Courson, député UDI de la Marne et lui-même retraité de la Rue Cambon. Malgré sa fréquentation très épisodique de la cour — trois ans en début de carrière, en 1980, quelques mois en 1993 —, François Hollande a su jouer à plein du système. A part quelques mois de mise en disponibilité entre 1993 et 1995, il a continuellement été détaché comme élu. Résultat : il a d’ores et déjà accumulé trente-deux ans de droits. Avec la majoration de 20 % pour ses quatre enfants, notre président magistrat s’assure une petite pelote de près de 5 000 € brut par mois, que chaque trimestre supplémentaire placé en détachement fait grossir. 

Viennent ensuite ses très nombreux mandats. C’est bien simple, à part sénateur et président de syndic (ça, on ne sait pas), il a tout fait : conseiller puis président de conseil général, adjoint au maire puis maire de Tulle, conseiller régional. Pour ces fonctions locales, il est déjà assuré de toucher 6 000 € par mois. Vingt ans comme député et cinq mois comme eurodéputé ouvrent droit à 6 800 € supplémentaires. Un peu de gratte comme prof à Sciences-Po, mettons 300 €. Et ce n’est pas fini : le bonus « président de la République » lui vaudra encore 6 000 € de retraite. Et son statut de membre de droit du Conseil constitutionnel, 12 000 €. Total général : pas loin de 36 000 €. Chirac est enfoncé.